graphorama.net

AccueilWeb designAccessibilité › Pourquoi rendre un site accessible ?

Pourquoi rendre un site accessible ?

Qu’est-ce que l’accessibilité ? À qui s’adresse-t-elle ? Comment la prendre en compte ?

Définition

L’accessibilité du web signifie que les personnes en situation de handicap peuvent utiliser le web (...) qu’elles peuvent percevoir, comprendre, naviguer et interagir avec le web, et qu’elles peuvent contribuer sur le web. L’accessibilité du web bénéficie aussi à d’autres, notamment les personnes âgées dont les capacités changent avec l’âge. L’accessibilité du web comprend tous les handicaps qui affectent l’accès au web, ce qui inclut les handicaps visuels, auditifs, physiques, de parole, cognitifs et neurologiques.
W3C, Web Accessibility Initiative

Un droit universel

L’accessibilité du web est un droit universel, selon l’article 9 de la Convention relative aux droits des personnes handicapées adoptée en 2006 par l’Organisation des Nations unies.

Une garantie du principe d’universalité du web

Selon Tim Berners-Lee (l’inventeur du web), le principe d’universalité consiste à mettre le web et ses services à la disposition de tous les individus, quel que soit leur matériel ou logiciel, leur infrastructure réseau, leur langue maternelle, leur culture, leur localisation géographique ou leurs aptitudes physiques ou mentales.

1,5 millions de Français ont une déficience visuelle

D’après les statistiques de l’INSEE (2015), 12 millions de Français sur 65 millions sont touchés par un handicap dont 1,5 millions atteints d’une déficience visuelle. Ces 1,5 millions de personnes, qui peuvent être des non-voyants ou des mal-voyants, comme par exemple les daltoniens, doivent être considérées dans la présentation d’un contenu web. Également, outre les déficiences visuelles, il existe bien d’autres handicaps pouvant entrer dans le champ de l’accessibilité du web comme, par exemple, un handicap moteur rendant la manipulation d’une souris impossible.

Une mise en œuvre standardisée

Plusieurs standards sont disponibles pour rendre votre site ou votre application web accessible.

  • Pour le contenu web :
    • le WCAG (Web Content Accessibility Guidelines) basé sur les quatre principes suivants :
      1. Perceptible : l’information et les composants doivent être perçus par l’utilisateur
        • équivalents textuels au contenu non-textuel
        • remplacement des médias temporels (audio, vidéo)
        • contenu adaptable
        • contenu distinguable
      2. Utilisable : les composants de l’interface doivent être utilisables
        • accessibilité au clavier
        • délai suffisant pour utiliser le contenu
        • contenu ne provoquant pas de crise (luminosité avec moins de trois flashs sur une seconde)
        • site navigable, contenu facile à trouver
      3. Compréhensible : les informations et l’utilisation de l’interface doivent être compréhensibles
        • contenu lisible
        • navigation prévisible et cohérente
        • assistance à la saisie pour éviter les erreurs de l’utilisateur
      4. Robuste : le contenu doit être suffisamment robuste pour être interprété par d’autres agents utilisateurs, y compris les technologies d’assistance
        • contenu compatible
    • le RGAA est le référentiel français inspiré du WCAG
    • le WCAG et le RGAA évaluent l’accessibilité par niveaux de conformité :
      • Niveau A (niveau fondamental) : accès minimal aux informations
      • Niveau AA (niveau recommandé) : accès convenable
      • Niveau AAA (niveau idéal) : accès excellent
  • Pour les applications internet riches ou avec un contenu dynamique utilisant des technologies telles que Ajax, HTML5 ou Javascript :
    • le WAI-ARIA (Accessible Rich Internet Applications)
  • Pour la navigation et la consultation de contenu :
    • le UAAG (User Agent Accesibility Guidelines)
Partager cet article :
© GRAPHORAMA.net - 04/07/2017