graphorama.net

AccueilDOCUMENTATIONFiches métiers › Infographiste

Infographiste

L’infographiste doit imaginer et réaliser la meilleure représentation visuelle d’une idée, et parfois même trouver cette idée.

L’infographiste doit imaginer et réaliser la meilleure représentation visuelle d’une idée, et parfois même trouver cette idée. Sa baguette magique, c’est l’informatique, grâce à laquelle il exprime son sens artistique et sa créativité. L’ordinateur lui permet d’assembler des textes et des images, de retoucher des photos, de jouer avec les incrustations... Selon le support (papier, multimédia, audiovisuel), le travail diffère. On n’illustre pas un sondage sur la présidentielle comme un site Internet sur les olives ou les clones de Matrix.

La technique de base consiste à traiter des images en deux dimensions (2D). Elle permet de réaliser directement sur écran des dessins en couleurs, grâce à la palette graphique et au stylo électronique. Ces dessins, une fois enregistrés et stockés, peuvent être modifiés et retravaillés à volonté. L’infographiste peut aussi créer des images nouvelles à partir d’une banque d’images préenregistrées. C’est une méthode très utilisée dans la production des bandes dessinées.

Cette phase de réalisation intervient après la définition de la charte graphique. Dans le cas d’une BD, l’infographiste suit les indications du storyboarder (réalisateur de scénarios en images). Mais lors de la création de sites Web ou de CD-Roms, par exemple, il ou elle doit choisir la police et la taille des caractères, la couleur des rubriques, la nature et la place des illustrations. Il lui faut aussi concevoir une navigation interactive. Sa priorité : respecter les souhaits du client et séduire les utilisateurs.

Autre champ d’intervention de l’infographiste : l’animation, un mode de traitement de l’image en trois dimensions (3D) qui intègre la notion d’espace et de mouvement. Au départ, on crée des formes, ou squelettes, sur ordinateur. C’est la modélisation. On les habille de couleurs, de textures. C’est l’image de synthèse. Puis on les met en mouvement. C’est l’animation. Les infographistes interviennent sur une, sur plusieurs ou sur l’ensemble de ces étapes. Dessins animés, jeux vidéo, effets spéciaux, maquettes virtuelles, simulateurs de vol... le monde des images 3D ne cesse de s’étendre.

Formations :

Bac + 2 (BTS communication visuelle ) ; bac +4/+5 (école d’art, Sup’InfoCom, CFT Gobelins, Emile-Cohl).

Source : ONISEP

Partager cet article :